Quels sont les atouts du métier de manager de transition ?

manager de transition

Auparavant, on faisait appel à un manager de transition pour faire face à une situation critique (absence d’un dirigeant, ou fermeture d’une usine). Mais, avec le temps, cette profession s’est étendue à d’autres champs d’application, qui nécessitent une personne opérationnelle de suite, maîtrisant une expertise avérée, tels qu’une mutation, une réorganisation, ou une croissance ;

Missions d’un manager de transition

Les missions confiées aux managers de transition varient de 6 à 18 mois. Elles interviennent à tous les niveaux de l’organisation : la finance, la logistique, les achats, ou les ressources humaines. Le manager de transition n’est pas un consultant  : c’est un homme d’action qui doit non seulement proposer des idées, mais surtout les mettre en place ; d’ailleurs, il est jugé sur ses résultats. Pour savoir plus sur le métier, vous pouvez consulter reactive-executive.com/. Il ne s’agit pas non plus d’un recrutement qui correspond à un processus plus coûteux et long. Le manager de transition, mandaté par la direction, pourra effectuer la tâche qui lui est confiée sous quatre modes de fonctionnement différents : le CDD, l’intérim, le portage salarial ou encore le statut d’indépendant. Il sera capable de s’intégrer très rapidement dans une organisation, de savoir mettre en avant sa valeur ajoutée et d’être orienté résultats. Etre mobile, maîtriser l’anglais, posséder des aptitudes en communication présentent également des avantages indéniables.

Les qualités et les compétences d’un manager de transition

Quand il prend son poste au sein d’une entreprise, le manager de transition doit rapidement prendre ses marques et s’acquitter de la mission qui lui a été confiée. Il doit savoir faire preuve de fermeté et imposer ses décisions. Cela passe notamment par le fait de sa compétence à construire un argumentaire solide et adapté à chaque type d’interlocuteur impliqué, pour convaincre chacun d’abonder dans son sens. Il doit faire preuve de réactivité et avoir un bon sens de synthèses, en cas d’urgence. Une bonne résistance au stress, est une des qualités d’un bon manager, face à des importantes responsabilités dans une entreprise en crise. Durant sa mission, il doit veiller à conserver sa neutralité, et doit agir en leader pour atteindre ses objectifs. Outre le savoir-être, l’exercice du métier de manager de transition suppose de solides compétences. Un manager de transition doit être un cadre possédant  une grande expérience professionnelle et pouvant justifier du pilotage de plusieurs projets couronnés de succès. Ils doivent également avoir occupé des fonctions significatives au cours de leur carrière telles que directeur général, directeur financier, directeur des ressources humaines, directeur juridique, directeur industriel, directeur des opérations, ou directeur commercial. Les compétences du manager de transition doivent lui permettre d’être opérationnel rapidement, de proposer des solutions efficaces aux problèmes qui lui ont été exposés. La culture du résultat, est une compétence indispensable du manager de transition.

Quels sont les avantages du management de transition ?

Le management de transition convient parfaitement aux tempéraments qui vivent le changement comme une source de motivation. A chaque mission, le manager découvre une structure qui traverse une période exceptionnelle. C’est une expérience riche et variée à chaque fois. Le management de transition vous permet d’exploiter toutes vos compétences dans des environnements différents, en totale autonomie (mais toujours accompagnés). Pour devenir manager de transition, il faut avoir le goût du challenge et du risque. Un bon manager ne connaît pas la routine. Une nouvelle mission est une nouvelle aventure à chaque fois, avec son lot d’impondérables qui demande beaucoup d’adaptabilité. Lorsque votre expertise permet à vos collaborateurs du moment d’atteindre leurs objectifs, le défi à relever est très valorisant.