Guide pour s”affirmer au travail

Sur le lieu de travail, différentes compétences doivent être utilisées afin d’améliorer la motivation, la productivité et l’harmonie avec les collègues. S’affirmer au travail, par exemple, est extrêmement important. L’affirmation de soi est souvent confondue avec d’autres attitudes, comme l’agressivité ou l’hostilité. En réalité, ils sont complètement différents, car l’affirmation de soi est principalement basée sur le respect. Cela signifie connaître et défendre ses droits en tant qu’individu et citoyen, sans nuire aux autres. Comme nous le verrons, l’affirmation de soi est également aux antipodes de la passivité, qui correspond plutôt à la tendance à laisser la décision entre les mains d’autrui.

Défendre son emploi

L’affirmation de soi au travail présente des avantages importants tant pour l’employé que pour l’entreprise. C’est pourquoi il est important de savoir comment développer et mettre en pratique cette compétence.  Les supérieurs ont parfois tendance à s’attribuer le mérite du travail de leurs employés, ce qui provoque une grande frustration chez ceux qui ne voient pas leurs mérites reconnus.

Imaginez que vous travaillez depuis longtemps sur un rapport important pour votre entreprise, mais qu’au moment de le présenter au client, votre supérieur ne vous mentionne pas ou ne vous convoque même pas à la présentation.

S’affirmer au travail nous encourage à ne pas rester silencieux et à exprimer notre malaise au supérieur. Une fois la réunion terminée, par exemple, nous pouvons aller lui parler et lui demander de valoriser notre travail. Nous ne devons pas nous mettre en colère ou utiliser un ton de défi, mais exprimer notre démotivation, résultat d’un droit non reconnu.

Donner son avis calmement, mais sans hésitation.

Une réunion de l’ensemble du département pour lequel vous travaillez est convoquée. Il s’agit d’une réunion clé : des décisions importantes seront prises sur l’avenir qui vous concernent directement. Pour cela, on demande l’avis de tous les employés de l’étage. Dans une telle situation, la plupart des employés adoptent deux types d’attitude : agressive ou passive.

Imaginons que le cœur du débat soit le suivant : pensez-vous que l’entreprise devrait augmenter le budget consacré à votre département ? Comment réagirais-tu ?

Les première et deuxième réponses génèrent une tension. La troisième suggère que l’affirmation de soi au travail est une compétence sociale qui nous permet de communiquer plus efficacement avec les autres. Grâce à l’assertivité, nous exprimons nos besoins en comprenant les éventuelles réticences de notre interlocuteur et en facilitant une solution intermédiaire si nos demandes ne peuvent être satisfaites.

Améliorer sa communication

Si vous êtes déjà capable de donner votre avis de manière affirmée, ne commettez pas l’erreur du débutant : dévaloriser votre message. “Je ne sais pas si ça va aider…” ; “c’est juste une idée…” ; “il est peut-être encore tôt…” ; “ça peut paraître idiot…”.

Évitez ces clarifications : elles ne sont pas de bons alliés, au contraire. Ils font preuve d’un manque d’assurance et de confiance en soi. En outre, vos opinions seront difficiles à accepter si vous donnez l’impression de ne pas en être sûr.

Communiquer de façon subjective

La communication subjective implique la capacité d’exprimer à la première personne ce que l’on pense ou ressent. Elle nous permet de parler sans blâmer, juger, critiquer ou chercher la responsabilité des autres.

Voici un exemple. Compte tenu des résultats que votre entreprise obtient grâce à vos efforts et à votre dévouement, vous estimez qu’une augmentation s’impose. Il y a deux façons de le faire savoir au responsable des RH : “Je voudrais parler de mon salaire” ou “Nous devons parler de mon salaire”.

Le premier est beaucoup moins agressif que le second, qui est plus impersonnel. Comme nous pouvons le constater, un simple détail peut accroître le respect, le naturel et l’importance de ce qui est dit.

Etre clair et concis

Pour être sûr de vous au travail, vous devez clarifier deux choses. D’une part, les objectifs que vous voulez atteindre ; d’autre part, la ligne directrice du message.

Si vous avez vos objectifs en tête, vous pourrez les aborder progressivement. Sinon, la mise en pratique de cette compétence sociale sera beaucoup plus difficile et pourrait même se retourner contre vous. Une erreur très courante que les gens commettent lorsqu’ils essaient de s’affirmer est de ne pas savoir comment dire “non” à une proposition qui leur est faite. Refusez d’admettre que quelque chose entre en conflit avec vos droits.

Ne prenez pas trop de temps non plus. Si vous pouvez dire en une minute ce que vous diriez en cinq, tant mieux. Trop de tournures de phrases distraient les autres et le discours perd de son importance.

Selon la théorie des Big Five de McCrae et Costa, l’affirmation de soi est encapsulée dans le trait de personnalité de l’extraversion. Personne n’est assertif par nature, il s’agit plutôt d’une compétence sociale qui peut être entraînée ; elle nécessite un effort et une prise de conscience.