L’importance du travail d’équipe

“Le tout est plus grand que la somme de ses parties”, philosophait le Grec Aristote. Un ingénieur français a réfuté cette théorie en ce qui concerne le travail en équipe. Aujourd’hui, on le sait, ce n’est que si la performance de l’individu au sein d’un groupe est visible et mesurable que le travail d’équipe est réussi. Sinon, la motivation est perdue.

Vers la fin du 19e siècle, Maximilian Ringelmann a fait une découverte sensationnelle. Cet ingénieur agronome français a fait tirer des étudiants sur une corde, d’abord individuellement, puis en groupe, et a mesuré l’intensité de la poussée de ses sujets. Le résultat a été surprenant : plus les élèves tiraient sur une corde, moins chaque individu avait de force. Dans une équipe de huit personnes, chaque membre de l’équipe a tiré avec seulement la moitié de la force.

Dans l’équipe, la motivation diminue

Il explique le cas classique de la dérobade : plus un groupe est important, plus la motivation de l’individu est faible. Chaque individu pense que sa propre performance au sein du groupe contribue trop peu à la réussite globale. De plus, chaque individu pense que sa contribution au succès du groupe n’est pas du tout perceptible. Aujourd’hui, les psychologues parlent ouvertement de flânerie sociale. Et ils en ont apporté la preuve à plusieurs reprises, le travail en équipe diminue réellement la motivation, même dans le cadre d’un travail intellectuel.

Cela peut s’expliquer par le contrôle et la reconnaissance. Si vous n’êtes qu’un rouage de la roue, votre performance individuelle est moins contrôlable que si vous étiez la roue entière. Et en tant que rouage, vous devez partager le succès avec les autres. Cela anéantit la motivation.

Le travail d’équipe doit être

Mais pourquoi alors les entreprises attendent-elles de tous les candidats et employés qu’ils soient capables de travailler en équipe ? La réponse est simple : les technologies, les systèmes économiques et les influences environnementales sont si complexes, globaux et interdépendants qu’un individu ne peut les comprendre. Seule une équipe de spécialistes est capable de développer une voiture, un médicament ou une police d’assurance.

Les entreprises doivent-elles accepter une baisse de la volonté de performance de leurs employés en retour ? Non, et là encore l’explication est simple : si la performance de l’individu est reconnaissable et mesurable, l’effet Ringelmann ne se produit pas.

Les personnes qui sont capables d’établir des contacts sociaux et de s’intégrer dans un groupe, qui sont capables d’accepter la critique et qui ont une saine capacité à s’affirmer sont considérées comme des joueurs d’équipe.

Exemple d’une équipe de football

Le meilleur exemple d’une équipe performante à l’heure actuelle est l’équipe nationale allemande de football. Ils avaient un objectif commun. Ils étaient prêts à travailler ensemble, lorsque des problèmes se posaient, ils cherchaient des solutions ensemble, chacun prenait ses responsabilités et chacun avait le courage de prendre des décisions.

Les équipes doivent être gérées correctement. Le travail en équipe est une question de leadership et d’organisation. Vous pouvez le voir dans l’exemple du football : les chefs d’équipe et les managers d’équipe jouent un rôle prépondérant.